Meilleures Pratiques

Outils de traduction: Drapeaux rouges à évaluer.

Découvrez les principaux signaux d'alerte dans l'évaluation des outils de traduction assistée par ordinateur (CAT), allant du support de fichiers limité à une mauvaise gestion des mémoires de traduction. Améliorez votre processus de traduction en évaluant la compatibilité, l'intégration et le support client. Restez à l'écoute pour des informations sur l'analyse syntaxique, la configuration de la mémoire de traduction, la collaboration, la gestion de glossaire et la qualité de la traduction automatique. Faites des choix éclairés, optimisez vos flux de travail et améliorez la qualité de traduction avec des outils de traduction assistée par ordinateur (CAT tools) !
Lucky Eze
24 min
Table des matières

Les outils de traduction assistée par ordinateur (TAO) ont révolutionné le processus de traduction, aidant les traducteurs à augmenter leur productivité et à maintenir la cohérence du contenu traduit entre les projets. Ces solutions logicielles, les outils de traduction assistée par ordinateur (TAO), reposent sur des bases de données de mémoire de traduction (MT) pour stocker les segments déjà traduits en vue de références futures. Cependant, tous les outils de traduction assistée par ordinateur (CAT) ne sont pas créés égaux, et il est crucial de les évaluer attentivement avant de les sélectionner.

Lors du processus d'évaluation, il est important de rechercher des signaux d'alerte indiquant des problèmes potentiels avec un outil de traduction assistée par ordinateur (CAT). Ces signaux d'alerte peuvent aller des limitations de fonctionnalités aux problèmes de compatibilité, impactant significativement le flux de travail des outils de traduction assistée par ordinateur. En étant conscient de ces signaux d'alerte, les traducteurs et les agences de traduction peuvent prendre des décisions éclairées et choisir l'outil de traduction assistée par ordinateur le plus adapté à leurs besoins.

Certains signaux d'alerte courants incluent un support limité des formats de fichier, des capacités de gestion de mémoire de traduction médiocres, une interface utilisateur inadéquate, des options d'intégration limitées avec d'autres logiciels de traduction et un support client peu fiable. Évaluer ces aspects permettra d'identifier les écueils potentiels et de garantir une traduction fluide et efficace.

Cet article de blog explorera ces signaux d'alerte et fournira des informations précieuses pour vous guider dans l'évaluation des outils de traduction assistée par ordinateur (CAT). Restez à l'écoute pour nos prochains articles qui approfondiront chaque signal d'alarme, en fournissant des conseils pratiques et des recommandations pour une sélection réussie d'un outil CAT.

L'importance d'évaluer les outils de traduction assistée par ordinateur (TAO)

Les outils de traduction assistée par ordinateur (TAO) sont devenus des atouts indispensables pour les traducteurs et les prestataires de services linguistiques dans le domaine de la traduction et de la localisation. Ces puissantes solutions logicielles, les outils de traduction assistée par ordinateur (TAO), améliorent le processus de traduction en exploitant la mémoire de traduction (MT) et les bases de données linguistiques externes intégrées, ainsi que d'autres fonctionnalités pour augmenter l'efficacité et maintenir la cohérence. Cependant, l'importance d'évaluer les outils logiciels de TAO avant de les intégrer à votre flux de travail ne peut être surestimée.

Le processus d'évaluation permet aux traducteurs, aux chefs de projet de traduction et aux agences de traduction d'évaluer les capacités et les limitations de différents outils de traduction assistée par ordinateur (CAT), en veillant à ce que l'outil sélectionné corresponde à leurs besoins spécifiques. En évaluant attentivement les outils de traduction assistée par ordinateur (TAO), les utilisateurs peuvent éviter les pièges et prendre des décisions éclairées qui ont un impact positif sur leur processus de traduction.

L'évaluation des outils de traduction assistée par ordinateur (CAT) permet de repérer d'éventuels problèmes qui pourraient survenir lors de leur utilisation. Comme mentionné dans notre précédent article de blog, les signaux d'alerte peuvent inclure des problèmes tels que des formats de fichier limités et un support de format insuffisant, des capacités de gestion de la mémoire de traduction inadéquates et une mauvaise conception de l'interface utilisateur. En étant conscient de ces problèmes potentiels, les utilisateurs peuvent choisir un outil CAT qui minimise les interruptions et améliore leur productivité.

De plus, l'évaluation des outils CAT permet aux utilisateurs d'évaluer la compatibilité de l'outil avec leur processus de traduction existant. Différents outils de traduction automatique offrent des degrés variables d'intégration avec d'autres applications logicielles, tels que des systèmes de gestion de terminologie, des systèmes et des outils de gestion de projets et de contenu, ou des moteurs de traduction automatique. Évaluer ces capacités d'intégration est crucial pour garantir une collaboration fluide et des flux de traduction rationalisés tout au long du processus.

De plus, l'évaluation des outils CAT permet aux utilisateurs de mesurer le niveau de support fourni par les développeurs de l'outil. Un support client solide est essentiel pour résoudre tout problème technique ou répondre à toutes les questions qui pourraient survenir lors de l'utilisation de l'outil. Un support client prompt et fiable garantit que les utilisateurs peuvent maximiser le potentiel de l'outil CAT et surmonter tous les obstacles auxquels ils pourraient être confrontés.

De plus, le processus d'évaluation permet aux utilisateurs d'analyser la scalabilité et l'adaptabilité des outils CAT. Comme les volumes de traduction et les complexités des projets peuvent varier avec le temps, il est crucial de choisir un outil de traduction qui peut s'adapter à la croissance future et aux exigences en constante évolution. Évaluer la scalabilité et l'adaptabilité des outils de traduction CAT garantit un investissement à long terme qui peut croître en parallèle avec vos projets de traduction et votre entreprise.

Problèmes autour de l'outil CAT

L'outil CAT peut être comparé à une scie polyvalente utilisée dans le travail du bois. Cependant, s'il est placé entre les mains d'une personne inexpérimentée, les résultats pourraient ne pas donner le résultat souhaité de créer de beaux meubles. Des accidents ou des blessures pourraient probablement se produire. Par conséquent, examiner et approfondir plusieurs préoccupations clés entourant le travail et les outils CAT devient crucial. En le faisant, nous pouvons mieux comprendre leurs écueils potentiels et garantir leur utilisation efficace dans différents contextes.

Mauvaise Analyse/Segmentation

L'un des principaux défis avec la plupart des outils de traduction assistée par ordinateur (TAO) est la mauvaise analyse et segmentation. Lors de l'entrée d'un fichier dans un outil CAT, il passe par une phase de traitement où il supprime le codage et prépare le texte pour la traduction. Le processus général reste le même que le fichier soit en XML, XLIFF, DOCX, YAML ou tout autre format. Cependant, certains fichiers sont structurés de manière à produire des sorties désordonnées pour les traducteurs, ce qui les rend extrêmement difficiles à gérer efficacement. La mise en forme peut entraîner plusieurs balises qui nécessitent une attention particulière. Les variables et le code peuvent être présentés sous forme de texte brut, et les sauts de ligne peuvent indiquer de manière incorrecte des fins de phrases, mettant les traducteurs dans une situation intenable. Ce problème survient plus fréquemment en localisation que les gens ne le réalisent, démystifiant la première idée fausse selon laquelle les outils de traduction assistée par ordinateur (CAT tools) peuvent tout résoudre. Utiliser un outil CAT sans ingénierie de localisation appropriée peut aggraver les problèmes de segmentation et d'analyse syntaxique, qui seraient sinon négligeables en dehors de l'environnement de l'outil CAT. Malgré le potentiel d'augmentation de la productivité, l'outil CAT peut introduire des défis encore plus complexes dans le flux de travail de localisation. Il est donc essentiel de traiter ces problèmes et de mettre en place des mesures appropriées pour atténuer leur impact.

Configuration de la mémoire de traduction

Une base de connaissances bien structurée est cruciale pour une expérience réussie de traduction assistée par ordinateur (TAO) ou d'outil de traduction. Dans le contexte de la mémoire de traduction (MT), le principe du "moins c'est plus" s'applique.  Souvent, les clients et les traducteurs cherchent à maximiser l'utilisation des MT en fusionnant plusieurs MT, dans le but de tirer le meilleur parti possible du contenu pendant le processus de traduction. Cependant, cette approche pose des défis, car les traducteurs indépendants sont souvent incertains de la qualité d'une MT en particulier.

Dans certains cas, les traducteurs professionnels peuvent également reconnaître que la qualité d'une mémoire est douteuse et lui appliquer des pénalités. Ces pénalités réduisent les correspondances d'un certain degré, ce qui incite à revoir les segments, tandis que les correspondances floues sont réduites à une plage inférieure. Bien que cette approche semble raisonnable en théorie, elle introduit un processus fastidieux et sujet aux erreurs pour les traducteurs en pratique.

Les mémoires de traduction servent à établir un corpus linguistique fiable, agissant comme une référence guidante. Si un traducteur choisit naturellement certains mots, mais que la MT suggère un document de troisième mot dans une autre langue utilisé pour le même concept, la MT devrait prévaloir. Travailler avec des MT peu fiables introduit le doute et la confusion dans le processus de traduction, compromettant sa qualité.

Bien qu'il soit théoriquement possible d'utiliser des TMs plus volumineuses pour gagner du temps et de l'argent, l'expérience pratique a montré que les TMs sont une proposition tout ou rien. Elles servent soit de références cristallines, améliorant le processus de traduction, soit elles nuisent à sa qualité.

Il est donc essentiel de donner la priorité à la qualité et à la fiabilité des TMs utilisés dans les traductions cibles. Au lieu d'accumuler plusieurs mémoires de traduction, il est conseillé d'investir des efforts dans la construction et la maintenance d'un nombre réduit de mémoires de haute qualité. Cette approche garantit que les traducteurs peuvent se fier en toute confiance à la mémoire de traduction en tant que référence linguistique précise, réduisant ainsi l'ambiguïté et améliorant la qualité globale de l'assurance de la qualité de la traduction.

En se concentrant sur des traductions de haute qualité plutôt que sur la quantité de mémoires de traduction, les traducteurs et les clients peuvent établir un flux de travail de traduction plus efficace et plus performant, ce qui se traduit par des traductions de meilleure qualité et une productivité accrue.

Collaboration entre les linguistes

Dans les outils de traduction assistée par ordinateur (TAO), la collaboration entre les traducteurs travaillant simultanément sur un ensemble de fichiers donné est souvent négligée. Les outils CAT traditionnels ne parviennent pas à répondre au besoin d'une communication et d'une coordination efficaces entre les traducteurs. Lorsque les traducteurs opèrent dans un environnement local en utilisant des kits de localisation de logiciels gratuits exportés, ils n'ont pas de visibilité sur les choix linguistiques faits par leurs pairs. Les outils de traduction assistée par ordinateur traditionnels ne parviennent pas à répondre au besoin d'une communication et d'une coordination efficaces entre les traducteurs. Lorsque les traducteurs travaillent dans un environnement local en utilisant des kits de localisation de logiciels gratuits exportés, ils n'ont pas de visibilité sur les choix linguistiques faits par leurs pairs. Cette absence de transparence peut entraîner des incohérences et un manque de partage des connaissances, ce qui finit par alourdir le processus de révision en lui confiant la responsabilité de normaliser les traductions. Le processus de révision garantit la qualité en examinant minutieusement les traductions précédentes et en identifiant et corrigeant les erreurs.

Le processus de révision garantit la qualité en examinant minutieusement les traductions précédentes et en identifiant et rectifiant les erreurs. Cependant, à mesure que la portée de la révision s'étend pour englober la réécriture et la révision des traductions, les chances d'introduire de nouvelles erreurs au lieu d'en attraper augmentent. Pour relever ces défis, les outils CAT qui facilitent le partage en temps réel de la mémoire de traduction entre les traducteurs situés dans différents endroits sont devenus des contributeurs essentiels aux pratiques efficaces de gestion des connaissances et à la qualité globale à grande échelle.

Ces outils CAT avancés favorisent la collaboration, améliorent la cohérence de la traduction et favorisent l'échange efficace de connaissances en permettant aux traducteurs d'accéder et de contribuer à une mémoire de traduction partagée. Par conséquent, le processus de révision devient plus fluide, les erreurs sont minimisées et la qualité des traductions s'améliore considérablement.

Gestion des glossaires ou des listes de terminologie

La gestion de la terminologie est un aspect crucial de la traduction et de la gestion des connaissances, mais il est important de comprendre que, dans ce cas, moins est souvent plus efficace.  Grâce à une observation approfondie de différents cas d'utilisation, nous avons rencontré des glossaires étendus comprenant des dizaines de milliers de termes et des glossaires plus concis ne contenant que quelques centaines de termes. Les glossaires plus petits contribuent de manière significative à améliorer la qualité globale des programmes de traduction.

Pour qu'un système de gestion de la traduction des connaissances fonctionne de manière optimale, il doit être vérifiable. Effectuer une vérification terminologique peut entraîner de nombreux faux positifs lorsqu'il s'agit d'une liste terminologique étendue. Cela se produit lorsque un terme listé au singulier est traduit au pluriel en raison de considérations contextuelles.  Plus la glossaire est étendu, plus il génère de bruit, rendant le processus de vérification de plus en plus difficile. Il est donc impératif de réduire les glossaires aux composants essentiels, en se concentrant sur les concepts spécifiques à la marque, les noms de produits qui doivent rester non traduits, les concepts spécifiques à une niche nécessitant une standardisation et la terminologie sensible au référencement. Le glossaire ne doit pas inclure des termes qui sont simplement agréables à avoir. En incorporant exclusivement les termes indispensables, le glossaire sert de guide efficace pour gérer l'ensemble du processus de traduction.

Pour garantir l'exactitude, les contrôles de qualité et l'efficacité de la traduction, un glossaire plus restreint et bien sélectionné se révèle supérieur à un glossaire surchargé. Il permet aux traducteurs de se concentrer sur les termes les plus critiques et pertinents, réduisant ainsi les alertes faussement positives et atténuant les erreurs potentielles. En privilégiant la pertinence et l'importance, la gestion des termes devient un élément essentiel et précieux du flux de travail de traduction, réduisant les coûts de traduction et produisant des résultats de meilleure qualité.

La qualité de la traduction automatique

La traduction automatique est depuis longtemps un sujet de débat dans le domaine de la traduction. Certains considèrent qu'il s'agit d'une solution révolutionnaire, tandis que d'autres critiquent son impact sur la qualité de la traduction. Cependant, nos recherches indiquent que les principaux moteurs de traduction automatique, tels que Google, Microsoft, Amazon et Deepl, fournissent systématiquement des traductions plus fiables qu'une correspondance de traduction de 50 à 74 % d'un traducteur professionnel ou d'une mémoire de traduction. Au fil du temps, ces moteurs de traduction automatique ont tendance à s'améliorer, nécessitant moins de modifications pour atteindre la qualité de traduction humaine professionnelle. De plus, la traduction automatique joue un rôle essentiel dans l'augmentation de la productivité de la traduction assistée par ordinateur (TAO).

Les traducteurs qui utilisent un flux de gestion des connaissances hybride combinant à la fois la mémoire de traduction et la traduction automatique peuvent bénéficier de gains de productivité significatifs de plus de 30% par rapport à ceux qui se fient uniquement à la mémoire de traduction. Bien qu'il soit vrai que la traduction assistée par ordinateur puisse exceller dans les documents techniques mais avoir du mal avec le contenu marketing ou rédactionnel, nous soutenons que même lorsque la traduction automatique produit des phrases ou des concepts grossièrement mal traduits, elle peut encore contribuer à la qualité globale de la traduction. Elle favorise un dialogue entre la machine et le traducteur humain. La sortie de traduction automatique peut servir de tremplin d'idées pour les traducteurs humains ou, à tout le moins, amuser le traducteur.

Malgré les avantages de la traduction automatique, il est important de reconnaître ses limites. Les nuances contextuelles de la langue cible, les références culturelles et les expressions idiomatiques posent souvent des défis aux algorithmes de traduction automatique. Par conséquent, l'implication humaine reste essentielle pour garantir des traductions précises et culturellement appropriées. Le rôle du traducteur humain ne devrait pas être diminué ; au contraire, il devrait être considéré comme un partenariat complémentaire avec la technologie de traduction automatique.

Pour optimiser les avantages des capacités de traduction automatique, une amélioration continue et un affinement des algorithmes sont nécessaires. Les chercheurs et les développeurs améliorent constamment les modèles de traduction automatique en incorporant des techniques avancées telles que la traduction neuronale automatique. Ce progrès continu contribue à la croissance continue de la fiabilité et de l'efficacité de la traduction automatique.

Conclusion

Évaluer les outils de traduction CAT est essentiel pour garantir des processus de traduction efficaces et performants. Le processus d'évaluation devrait prendre en compte des signaux d'alerte tels que le support limité des formats de fichier, les capacités de gestion de la mémoire de traduction insuffisantes, une interface utilisateur inadéquate, des options d'intégration limitées et un support client peu fiable. En abordant ces problèmes, les traducteurs et les agences de traduction peuvent prendre des décisions éclairées et sélectionner des outils de TAO qui correspondent à leurs besoins. L'examen des préoccupations liées à une mauvaise analyse/segmentation, à la gestion et à la configuration de la mémoire de traduction, à la collaboration entre linguistes, à la gestion des glossaires/listes de terminologie et à la qualité de la traduction automatique renforce davantage la compréhension des éventuels pièges. Il permet l'optimisation de l'utilisation de l'outil CAT. Grâce à des évaluations approfondies et à la prise de conscience de ces signaux d'alerte, les traducteurs et les prestataires de services linguistiques peuvent rationaliser leurs flux de travail, améliorer la qualité de la traduction et augmenter leur productivité.

Lucky Eze
Lucky Ezeihuaku is an SEO expert and specialist Translation content writer with Bureau Works. He has a master’s degree in English and Literature, and has been writing professionally for at least 7 years. He has gone on to specialize in the Translation and Localization niche, churning out multiple quality, informative, and optimized articles for Bureau Works over the past year. He claims writing and developing SEO strategies keeps him going, and he’s also interested in Data Analytics.
Traduisez deux fois plus vite et impeccablement
Commencez
Nos événements en ligne !
Webinaires

Essayez Bureau Works gratuitement pendant 14 jours

Intégration de ChatGPT
Commencer maintenant
Les 14 premiers jours sont gratuits
Assistance de base gratuite